Proposition de partenariat avec l’Age d’Or

L’Age d’Or est un bar restaurant associatif et culturel qui a ouvert il y a 3 mois dans le 13ème. Sur deux étages, un espace restaurant et un coin bar au rez-de-chaussée, une petite salle au premier pour les concerts et rencontres.

Tristan Morvan, le directeur de cet espace chaleureux, propose des soirées musicales, des rencontres littéraires, des débats, des expos et des ateliers (voir ci-dessous). Nous lui avons présenté ethnomusiKa, le courant est passé, et c’est le début d’une nouvelle collaboration. Tristan attend des propositions de notre part pour éventuellement instaurer des Rdv réguliers, il est prêt à nous mettre à disposition la salle du premier étage.

Alors c’est le moment! Si vous avez des idées cette page vous appartient.

L’Age d’Or: http://www.lagedorparis.com/index.html

Les Jeudi de la Culture à l’Age d’Or

Réunir du public autour d’échanges d’idées, d’agréables plats et de bon vin, c’est le prétexte parfait de nos soirées culturelles. Bien plus pensées et organisées comme un « banquet » festif et platonicien que comme un cours magistral sur tel ou tel sujet, chacun sera libre d’y intervenir et d’apporter son point de vue.
En charge des « soirées thématiques de l’âge d’Or » (idées, cinéma, littérature, actualités) Nicolas Guerpillon, professeur de philosophie en lycée à Paris accompagné d’une personnalité du monde des idées, aura à cœur de mettre en confiance tout un chacun et de jongler savamment entre intervenants, intermèdes, rires, invités et plaisirs de bistro.

Autour de la musique

Passionnés de musique classique, de jazz et de musique du monde, nous les considérons comme des éléments essentiels de la philosophie de L’Âge d’Or. Nous avons l’envie, à l’image du traitement des vins et de la nourriture, de positionner l’atmosphère musicale sous les mêmes impératifs : Plaisir, découverte et surprise.
Des rencontres avec des artistes, des partenariats avec des conservatoires et des écoles de musique permettront de créer un tissu urbain culturel et musical de proximité. Ainsi les élèves pourront se confronter à un public dans le cadre d’événements musicaux.

La Galerie de l’Âge d’Or

La galerie de l’Âge d’Or propose des expositions articulées selon deux ambitions : d’une part, faire connaître des projets (artistiques, éditoriaux, individuels, collectifs) dans une perspective documentaire, d’autre part exposer des œuvres d’art contemporaines selon une scénographie prise en charge par l’artiste, qui aménagera la galerie comme une prolongation des œuvres.
Ce double projet est animé par l’idée d’ouvrir la galerie à un large panel d’œuvres et de pratiques, notamment à de jeunes artistes, et à des projets expérimentaux. La galerie offre une vitrine et un espace pour leur diffusion, leur discussion et pour le débat qu’ils provoqueront éventuellement. Notre projet est que la galerie ne soit pas seulement un lieu de monstration mais devienne un lieu d’échanges où les questions soulevées par les œuvres, les artistes, et plus largement ceux qui y travailleront, s’articuleront avec l’actualité culturelle et politique du quartier et d’ailleurs.

Ce contenu a été publié dans Annonces et appels. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Proposition de partenariat avec l’Age d’Or

  1. Julien Jugand dit :

    Le lieux semble intéressant. Y participer impliquerait de bien différencier nos activités là bas de celle sur la péniche Anako. L’espace d’exposition pourrait ouvrir des idées intéressantes. On pourrait également reprendre une partie de l’idée de brunch pensée pour la péniche, en particulier les rencontres avec un ethnomusicologue, ou autour d’un livre qui ne n’engagent pas d’aspect concert/performace ou projection de film comme à Anako.
    On pourrait ainsi concevoir Anako comme une rencontre ‘multimedia’ (au sens propre) sur un thème (du moins c’est ce qui semble se dégager des premiers brunchs) et l’Age d’Or comme la rencontre avec une personne, chercheur et/ou artiste dans une sorte de discussion semi informelle ouverte à tous.

    Enfin ce n’est qu’une proposition. Si cela vous plaît, il serait intéressant d’inviter des ethnomusicologues ou musiciens de passage à Paris. Je n’ai pas d’idée précise en tête mais cela se présentera surement.

  2. Elise Heinisch dit :

    Je pense comme Julien qu’il sera nécessaire de bien différencier nos activités Anako des éventuelles à l’âge d’or. Pour ce, il convient que les activités Péniche Anako aient pris une petite routine afin de juger ce qui serait plus adaptable à l’Age d’or. Mais attention aux doublons.

  3. Jeanne Miramon-Bonhoure dit :

    Oui en effet; je pense qu’on pourrait développer quelque chose avec le pôle pédagogie; le lieu s’y prête bien, ils font déjà des cours de danse (tango) régulièrement et notre expérience du stage de flûte bansuri les 22 et 23 avril derniers a été plutôt très positive.

Laisser un commentaire